Censure Facebook : mais jusqu’où ira la discrimination publicitaire capitaliste !

censure-de-Facebook

Censure Facebook : mais jusqu’où ira la discrimination publicitaire capitaliste !

Nous sommes heureux de vous annoncer que Facebook choisit ses clients à travers la censure Facebook !

Non pas de par leur règle décrite ici https://fr-fr.facebook.com/policies/ads# mais plutôt la taille de l’entreprise ou comme on dit en américain «  combien elle pèse  » semblerait il .

Notre concept

Je suis le gérant de sites de rencontre international de bon aloi ( www.rencontre-exotic.com ) et nous essayons de faire connaître ce concept : Et si le bonheur ( conjugal) se trouvait ailleurs ?

Je suis moi même en couple avec une étrangère et presque tous les jours, je m’en réjouis.

Facebook constitue pour nous un vecteur important de communication.

Les faits

Ma femme et moi travaillons ensemble sur la promotion de nos sites.De nombreux sites de rencontre font de la publicité sur Facebook alors nous nous sommes dit pourquoi pas nous ?

Malheureusement chacune de nos publicités est non approuvée et Facebook à même été jusqu’à supprimer le compte de ma femme qui était lié à nos pages !

Que d’injustice, quand on voit que notre principale concurrents représenté par le groupe http://www.cupidmedia.com/ publient allègrement sur Facebook d’autant que ce ne sont pas des oies blanches apparemment :

https://www.datingwebsites.fr/reviews/russiancupid/24489-arnaques.php

https://www.datingwebsites.fr/reviews/afrointroductions/

Réponse de facebook : 

Bonjour Isabelle,

Nous avons examiné à nouveau votre compte publicitaire. Malheureusement, nous ne pourrons pas le réactiver.

Tous les comptes publicitaires sont évalués afin de vérifier leur conformité aux règles et la qualité de leur contenu publicitaire. Lorsque des comptes diffusent des publicités qui ne respectent pas nos règles publicitaires, ils sont désactivés. Dans ces circonstances, vous ne disposez d’aucun autre recours. Nous n’acceptons pas les publicités pour votre modèle commercial.

Cette décision est définitive.

Ken

Conclusion

Qu’en déduire ?

Les petits sites web sont à la merci des géants google et facebook qui de par leur position de quasi monopole font la pluie et le beau temps.Pas connu de google ni de facebook = pas de business en général.

On dit que l’argent va à l’argent ; cela ne semble pas faux car dans notre cas précis, la différence majeur entre moi et cupidmédias c’est un fossé de plusieurs dizaines de millions d’euros, alors que leur concept est le même que le mien et sûrement moins honnête.

Partager SVP sur facebook ! lol

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *